Conseils pour rénover sa maison (isolation, travaux, énergie, déco)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 21 février 2018

SiJavaisUnMarteau.com ou comment rénover votre maison pour plus d'économies et de bien-être.

Bienvenue chez nous. Sans prétention, ce blog a pour but de partager notre retour d'expérience sur la rénovation d'une maison et de suivre en direct et progressivement nos avancées.

En effet, les travaux que nous réalisons nécessitent souvent des recherches (les techniques de construction, des comparaison de matériaux, analyse pour bien choisir et savoir comment faire, pour trouver le meilleur prix) et il nous semble intéressant de rassembler ces connaissances sur ce site Internet pour faire gagner du temps à d'autres personnes qui pourraient se poser les mêmes questions sur le bricolage et la rénovation.

Pour naviguer facilement sur ce blog, il est recommandé de consulter les catégories disponibles tout à droite de la page (fenêtres, bon à savoir, isolation, chauffage, etc.).

Bonne lecture.

jeudi 30 mars 2017

Les différents articles sur les fenêtres

Voici les différents articles de notre blog sur les fenêtres :

mercredi 1 mars 2017

Liste des articles "bon à savoir"

Voici les différents articles de notre blog concernant la thématique "bon à savoir" et autres astuces :

samedi 21 janvier 2012

Rénover complètement la salle de bain !

Après avoir isolé la maison par l'extérieur, refait complètement la toiture en l'isolant et après avoir mis en place une VMC double-flux, nous allons rénover l'intérieur de la maison, en attaquant par la salle de bain.

La salle de bain actuelle étant trop petite, nous avons décidé d'intervertir cette pièce avec le bureau. Avec l'avantage de pouvoir continuer à utiliser la salle d'eau actuelle pendant les travaux.

La future salle de bain aura une superficie de 9m², dans une pièce de forme carrée (3x3m).

Voici en synthèse les différentes étapes de rénovation de la salle de bain :

  • réalisation du plan d'agencement de la salle de bain :

SDB00006.jpg
La configuration de la pièce ne permettait pas de positionner tous les éléments le long des murs, du moins avec les dimensions du bain et de la douche que nous souhaitions. Il convenait donc de placer 2 éléments parallèles au même mur (la douche et l'une des vasques) en utilisant la profondeur de la pièce. Pour des raisons de circulation dans la pièce et d'esthétisme, nous avons choisi de placer 2 vasques distinctes et non une double-vasque.

  • suppression d'une ancienne cheminée dans un angle pour gagner de la place :

SDB00003.jpg
Attention : la suppression d'un tronçon de cheminée n'est possible que si le tronçon supérieur a déjà été enlevé

  • entaillage de la surface des murs non droits en vue du collage de plaques de BA13 pour redresser les murs :

SDB00002.jpg

  • suppression de l'ancien carrelage :

SDB00004.jpg
Le carrelage était d'origine, c'était des carreaux de faïence de la Compagnie Générale de la Céramique du Bâtiment (CGCB), issus des manufactures de Sarreguemines - Pont-St-Maxence. La marque gravée au dos des carreaux date de 1921.

  • démolition du mur de séparation avec le WC (pour le redresser sans perdre de place) :

SDB00005.jpg

  • préparation des semelles de la future cloison de la douche :

SDB00007.jpg
De fines bandes de liège sont placées sur les passages des poutrelles métalliques, pour éviter le contact béton - ferraille.

  • construction de la cloison de la douche et redressement des murs par doublage en BA13 hydrofuge :

SDB00008.jpg

  • reconstruction du mur de séparation avec le WC :

SDB00009.jpg

  • installation du réseau électrique et des arrivées et évacuations des eaux :

SDB00010.jpg

  • coulage de la chape au sol et pose du carrelage mural :

SDB00011.jpg

  • pose du carrelage dans la douche :

SDB00013.jpg

  • mise en place de la baignoire et pose du carrelage au sol :

SDB00014.jpg

  • détail sur la niche dans la douche :

SDB00016.jpg

  • pose du faux-plafond et de l'éclairage par spots LED :

SDB00032.jpg

  • et voilà le résultat :

2P1070229.JPG
20141026_155932.jpg
20141026_155946.jpg
20141026_155956.jpg

Avoir deux vasques séparées est très appréciable : une pour madame, l'autre pour monsieur. Ou l'une pour les parents et l'autre pour les enfants. On ne se marche pas sur les pieds. On ne mélange pas les affaires. On ne se gène pas dans l'intimité.
Même avec une grande table à langer devant la fenêtre, la circulation se fait très facilement dans cette salle de bain. L'implantation centrale du radiateur sèche-serviette permet d'avoir une serviette à portée de main que l'on sorte du bain, de la douche ou bien lorsqu'on utilise les vasques.

A l'usage cette salle de bain est merveilleuse.

samedi 5 novembre 2011

Sur quels critères choisir une VMC double-flux ?

Ventiler son logement sans perdre de chaleur est une très bonne chose, comme nous l'avons vu dans ce billet.

D'où notre choix d'installer une VMC double-flux. Mais comment choisir cette VMC double-flux ?

Ce type de VMC n'est pas encore très répandu en France et il n'est pas facile de trouver des infos sur le sujet en dehors de quelques sites spécialisés pas faciles à trouver. Alors nous avons listé ce que l'on ne souhaitait pas :

  • entendre du bruit, des sifflements, des ronronnements de moteur, même la nuit en tendant l'oreille
  • ressentir une insufflation d'air froid en plein hiver
  • un appareil qui gère mal la ventilation en été
  • une consommation électrique qui explose
  • un appareil difficile à régler

Pour éviter cela, il nous fallait donc une VMC double-flux qui réponde aux critères suivants :

  • une VMC très peu bruyante, avec une bonne isolation phonique, tant au niveau de l'appareil que du réseau (caissons de répartition, gaines, bouches, ....)
  • une VMC avec un très bon rendement thermique, y compris lorsque les températures sont négatives à l'extérieur
  • une VMC équipée d'un by-pass c'est à dire avec un système qui permet de contourner l''échangeur thermique pour éviter de réchauffer l'air intérieur en été
  • une VMC dont les moteurs ont une faible consommation électrique
  • une VMC réglable et dont les réglages sont intuitifs

novus-300.jpg
Après beaucoup de recherches, nous avons opté pour la VMC double-flux NOVUS de la marque allemande PAUL. Concrètement, cette VMC double-flux PAUL présente les caractéristiques suivantes :

  • l'appareil dispose d'une isolation intérieure complète en polypropylène expansé, les gaines ont un diamètre plus large que les gaines habituelles en France et une surface intérieure pour limiter les pertes de charges et le bruit, chaque gaine passe par un caisson de répartition insonorisé qui évite la propagation du bruit entre les pièces, le réseau dispose d'un silencieux pour absorber les bruits résiduels : au final, le niveau sonore résiduel dans les pièces ventilées est inférieur à 25 dB selon l'attestation du Passivhaus, l'institut de référence des maisons passives en Allemagne. Et plusieurs semaines après l'installation, on peut confirmer que le bruit avec un fonctionnement de la VMC à vitesse normale (150 m3/h pour notre maison) n'est pas perceptible en journée. Et le bruit de la VMC est complètement non-perceptible la nuit avec la vitesse réduite (95 m3/h), y compris dans notre environnement calme à la campagne.
  • cette VMC PAUL NOVUS est équipée d’un échangeur de chaleur à contre-courant (brevet européen) avec un très haut rendement certifié par le Passivhaus : 94% pour un débit de 145 m3/h, pour des températures extérieures jusqu'à -15°C ! Et ce n'est pas ici une donnée fournie par le constructeur contrairement à ce qui se fait en France à ce jour sur les VMC.
  • cette VCM DF dispose d'une régulation automatique avec by-pass qui permet de rejeter l'air chaud la nuit en été sans réchauffer l'air frais extérieur insufflé dans les pièces. La VMC dispose aussi d'une programmation au quart-d'heure qui permet d'avoir une ventilation faible en journée l'été et une surventilation nocturne.
  • les moteurs des ventilateurs de la VMC sont à courant continu et toute l'électronique est conçue pour nécessiter une très faible consommation : la consommation électrique totale de la VMC est de 0,24 W / (m3/h), valeur certifiée par le Passivhaus.
  • la vitesse des ventilateurs est réglable par pas de 1% ; 3 réglages sont disponibles en permanence : vitesse normale (adaptée à chaque logement), vitesse réduite pour les périodes de faible occupation et vitesse poussée pour renouveler rapidement l'air de la maison en cas de forte activité. Un clavier de commande tactile à distance est disponible et permet de changer de vitesse de ventilation, de lancer une ventilation choc pendant 15 minutes, de programmer la ventilation, de contrôler la date de remplacement des filtres, etc... en toute simplicité.

jeudi 3 novembre 2011

L'importance d'une bonne ventilation dans une maison

La ventilation est bien souvent un dispositif, une fonction oubliée dans l'habitat en France. Dans les anciens logements, la ventilation se fait plus ou moins naturellement via les nombreux défauts d'étanchéité. Défauts d'étanchéité contre lesquels il faut lutter pour éviter l'inconfort et les pertes d'énergie.

Dans les logements plus récents, la ventilation se résume à une VMC simple flux dans les WC et la salle de bain ainsi que des grilles d'entrée d'air au niveau des fenêtres. Finalement ce n'est pas mieux que dans les anciens logements car la VMC envoie à l'extérieur de l'air chaud (et donc de l'énergie et donc de l'argent) à l'aide d'un moteur qui consomme beaucoup d'énergie (et donc de l'argent...) et les grilles aux fenêtres font rentrer beaucoup d'air froid ... au point que les occupants les bouchent.

Et pourtant, il y a tant a gagner avec une bonne ventilation (la ventilation est d'ailleurs obligatoire) :

  • un air sans accumulation de CO2 (issu de notre respiration) qui nuit au sommeil et à la concentration
  • un air sans Composés Organiques Volatils (COV) qui sont des polluants générés par nos équipements (meubles, moquettes, ...) et nos activités (produits ménagers, bricolage, ...). Certains de ces COV sont même des cancérigènes avérés comme le benzène ou le formaldéhyde encore trop souvent présents dans nos habitats
  • une maison sans humidité excessive et donc sans moisissure, sans détérioration prématurée, sans allergène
  • une maison sans mauvaise odeur que l'on cherche à masquer par des parfums et produits ... qui rajoutent des COV dans l'air


Pour concilier les bienfaits d'une ventilation tout en évitant l'inconfort et les pertes d'énergie, la meilleure solution est la VMC double-flux ! Pour faire simple, la VMC double-flux fonctionne comme cela :

  • 1 : elle aspire l'air vicié dans les WC, salle de bain et cuisine
  • 2 : elle récupère la chaleur de cet air vicié avant de rejeter cet air à l'extérieur de la maison
  • 3 : elle envoie de l'air neuf venant de l'extérieur, réchauffé par la chaleur récupérée, dans les chambres, le salon, le séjour

En clair, la VMC double-flux permet de bien ventiler toute la maison sans perdre de chaleur !

mercredi 2 novembre 2011

Des professionnels à recommander !

KENZAÏ :
C'est un distributeur de matériaux naturels (notamment) pour rénover ou construire sa maison que nous recommandons. Ils vendent de bons produits, sont de bons conseils et se démènent vraiment pour trouver une solution à vos problèmes. Par exemple, ce sont les seuls qui ont réussi à dégoter dès l'été 2010 des suspentes INTEGRA 2 de chez ISOVER pour faire un essai. Les réseaux classiques comme Point P, Gédimat et autres ont essayé, ont fait des promesses mais sans succès.
Le magasin se situe ... en Auvergne, 10 rue des Ronzières à Clermont-Ferrand mais ils vendent aussi certains produits via leur site Internet.

vendredi 30 septembre 2011

Entretenir son installation électrique grâce au contrôleur d’installation électrique et au multimètre digital

Par les temps qui courent qui n’est pas preneur de conseils pour entretenir à moindre coût son installation électrique. Bricoleur dans l’âme, cette idée vous trotte dans la tête, mais vous êtes freinés par la question de la sécurité. Sachez qu’il existe deux outils indispensables pour la réalisation de ces tâches : le contrôleur d'installation électrique et le multimètre digital.

Une chose est sûre, rien ne remplacera le travail d’un professionnel. Mais il est toutefois possible de dégrossir le travail avant de faire appel à lui, sous réserve de prendre les précautions d’usage pour sa sécurité. C’est dans ce sens que l'utilisation d'un contrôleur d'installation électrique est utile pour vérifier que tout est en ordre dans son installation. Il s’agit d’un appareil portatif et maniable qui permet d'effectuer des relevés à l’aide d’un cordon de mesure et de détecter, notamment, les hausses de tensions de terre potentiellement dangereuses pour son installation. Une fois les problèmes identifiés, il est recommandé de faire appel à un électricien pour intervenir sur l’installation. Ce diagnostic préalable permet d'économiser en main d’œuvre et de n'appeler le professionnel qu'en cas de nécessité.

Le multimètre digital (ou multimètre numérique) est un indispensable dans la trousse à outils du bricoleur. Il en existe de nombreux modèles avec des fonctionnalités toujours plus étendues : afficheur détachable, affichage du graphique des données… C’est pourquoi, pour acquérir l'appareil le plus adapté à ses besoins, il est conseillé de consulter les tableaux comparatifs des fabricants ou de demander conseil dans son magasin d’outillage traditionnel.

mercredi 11 novembre 2009

Décoration : changer la porte qui descend au sous-sol

Nous avons dans notre salon une porte qui permet d'accéder au sous-sol. L'originalité de cette porte est d'être située sous l'escalier qui monte à l'étage. Du coup, pour s'ouvrir sous les marches, le menuisier de l'époque avait dû "casser" les angles de la porte et avait fait ainsi le choix d'une porte arrondie :
maison0900030.jpg

Cette ancienne porte laisse passer les courants d'air du sous-sol jusqu'au salon et n'est pas isolée, il est donc nécessaire de la remplacer.

Malheureusement, les portes arrondies sont peu courantes et à moins de passer par un menuisier expérimenté (et de payer le prix), il est difficile d'en trouver. Nous avons donc opté pour une porte aux dimensions standardisées, avec isolation intégrée et joint périphérique sur les 4 côtés. Et qui du coup doit nécessairement s'ouvrir à l'inverse de la porte d'origine. Voici la réalisation des travaux en quelques photos :
maison0900088.jpg
maison0900090.jpg
maison0900094.jpg

A noter qu'un défaut initial d'équerrage de la porte et un sol d'origine qui n'est plus parfaitement plan a rendu bien délicate la pose de cette nouvelle porte. Mais après 3-4 heures de calage, on y est arrivé !

Décoration : construire une niche éclairée dans un mur

Une niche dans un mur peut apporter une touche moderne et esthétique à votre décoration. En voici un exemple que nous avions repéré lors de la visite de maisons à vendre :

Nous avons justement un angle de mur au-dessus d'une ancienne cheminée du salon qui est comblée par une paroi de briques creuses (à droite de la photo) :
maison0900034.jpg

Pour faire la niche, nous avons donc cassé cette paroi en briques :
maison0900037.jpg

Il suffit ensuite de remonter l'ensemble (paroi avec une niche) avec du carreau de plâtre et des baguettes métalliques au niveau des arêtes de la niche pour éviter que les bords cassent en cas de choc. Sans oublier de faire passer le courant par derrière, une niche éclairée est vraiment conseillée.

Voici le résultat après ces gros travaux et avant les finitions :
maison0900064.jpg
maison0900109.jpg

Décoration : dégager un mur en pierres apparentes dans un salon

Les murs de notre maison étant en pierre, on s'est dit que ce serait dommage de ne pas en profiter pour avoir un pan de mur en pierre dans une pièce de la maison.
Nous souhaitons à terme réaliser une isolation par l'extérieur (ITE), Nous ne pourrons donc profiter d'un mur en pierre qu'à l'intérieur de la maison.

C'est décidé, Ce sera dans le salon, le mur en pierre apportera une touche ... à la fois traditionnelle et moderne !

Voici le salon avant les travaux :

maison0900029.jpg

Après un tour du web et de magasines déco, il se trouve que le mur en pierre est tendance ! Bien souvent via des parements en pierre, chez nous, ce sera de vraies pierres !!!

L'inconnu des travaux : quel type de pierre et dans quel état ? Un essai au burin nous a permis de dégager les pierres sur 1m2. Le mur est en pierre de Jaumont, des pierres calcaires jaunes et assez tendres issues d'une carrière de la région. Ces pierres sont assez décoratives, c'est un bon point.

Voici le mur concerné par les travaux pour faire réapparaitre les pierres d'origine :
maison0900034.jpg

Voici les différentes phases du chantier :

  • arrachage de la tapisserie
  • bâchage de la pièce pour éviter la poussière dans le reste de la maison :

maison0900054.jpg

  • suppression de la couche de plâtre (de 3 à 10 cm) au burineur et marteau-piqueur
  • suppression de la couche de mortier (quelques mm) recouvrant les pierres avec un petit burineur
  • déjointage des pierres au marteau et burin
  • nettoyage de la surface des pierres au marteau et petite pointerolle. Voici une photo du mur à ce stade :

maison0900039.jpg
Mauvaise surprise : une partie des pierres (près d'un tiers du mur) présente une surface rougeâtre (oxydation du fer dans la pierre) et parfois friable. Il a donc fallu enlever ces pierres pour les remplacer ou a minima les retailler. Le tout avec précaution pour ne pas que le mur s'effondre ... y'a quand même 2 étages au dessus....
Voici une photo de ces pierres à la surface abimée :
maison0900040.jpg

  • suppression des mauvaises pierres, voici le début de cette opération (au fond on voit la 2ème épaisseur de pierres qui constitue le mur) :

maison0900043.jpg

  • stock des pierres à maçonner, en remplacement ou après une nouvelle taille :

maison0900046.jpg

  • remontage du mur, pierre à pierre :

maison0900051.jpg

  • essais de jointage de différentes couleurs :

maison0900058.jpg

  • jointage des pierres :

maison0900067.jpg

Et voici le résultat du mur en pierre apparente après travaux :
maison0900112.jpg
maison0900118.jpg

A noter que ce fut un choix de rejointer les pierres du mur jusqu'en surface, d'une part pour consolider le mur (à l'époque les pierres étaient jointées avec du sable de lapin, les joints sont alors très friables) et d'autres part par choix esthétique (pour ne pas faire "mur de grange" et pour éviter le dépôt de poussières entre les pierres).

Le bas du mur étant constitué à l'origine par des pierres plus petites, il y a du coup moins de surface de pierres apparentes. Si vous avez un tel mur en pierre chez vous et que vous souhaitez lui donner un aspect plus moderne, il est possible de passer un lait de chaux sur toute la surface du mur : plus la couleur des joints et des pierres est unie et plus votre mur se fondera dans le reste du décor.

lundi 23 février 2009

Trouver les bonnes infos à jour sur le crédit d'impôts !

Les travaux de rénovation d'une maison ouvrent droit à des crédits d'impôts si l'on respecte notamment certains critères de performances. Mais comment s'y retrouver quand les conditions d'attribution du crédit d'impôt sont variables suivant la date d'acquisition de la maison et sa date de construction ?

economie01.jpg

Et comment être sûr que les informations sur ce crédit d'impôt sont toujours valables vu les réformes du gouvernement et les suites du Grenelle de l'environnement sur la rénovation thermique des bâtiments ?

Voici donc un LE lien à consulter pour tout savoir sur le crédit d'impôt de façon fiable : explications officielles sur le crédit d'impôt prenant en compte les dernières dispositions fiscales (dont celles de la loi de finances 2009 sur les économies d'énergie)

mardi 4 novembre 2008

Comment dévisser une douille à vis qui bloque ?

Une douille à vis se compose généralement de 3 éléments (cf. photo ci-dessous) : le cœur de la douille (en noir) qui comporte les connexions, le fourreau (à gauche) et le culot (à droite).

PHOTO

Une fois en place, une douille à vis peut devenir récalcitrante pour être démonter. Le démontage d'une douille à vis est difficile et pose effectivement souvent problème au bricoleur non initié.

Le blocage de la douille à vis est lié à un petit ergot, un cran en plastique qui se trouve au niveau du cœur de la douille et qui empêche de dévisser les différentes parties de la douille à vis.

PHOTO

Ce cran en plastique vient se bloquer dans les rainures du fourreau de la douille et empêche tout démontage.

La solution pour dévisser les différentes parties d'une douille à vis, c'est tout d'abord de ne pas forcer, et de simplement appuyer avec un doigt (ou un outil fin non coupant) sur le cran en plastique tout en dévissant. Il est nécessaire d'appuyer sur le cran en plastique à chaque passage d'une rainure du fourreau (soit 1 à 5 fois en général).

Si ce conseil pour démonter une douille à vis vous a été utile, laissez un petit commentaire !

samedi 4 octobre 2008

On a testé : l'ampoule à LEDS très basse consommation

Vous connaissez les ampoules à incandescence, ce sont les ampoules classiques avec un filament qui émet de la lumière. Elles sont très peu cher à l'achat mais ont 2 gros inconvénients que sont :

  • une durée de vie limité, à peine 1000 heures en moyenne avant de claquer
  • mais surtout un très mauvais rendement électrique, 90 à 95% de l'électricité qu'elle consomme étant dissipée sous forme de chaleur, c'est pour cela qu'une telle ampoule allumée est très très chaude ; on paye donc beaucoup d'électricité pour rien.

Faisons le calcul sur les 1000 heures de fonctionnement pour une ampoule de 100 Wh. La consommation électrique totale sera de 100 kWh, soit 100 x 0,1106 € = 11,06 euros, en considérant le prix actuel du kWh TTC d'EDF soit 0,1106 €/kWh, tarif de base le plus courant.
Une seule ampoule à incandescence qui fonctionne environ 3 heures par jour ne durera qu'une seule année et vous coûtera 11 euros d'électricité sur l'année. Sur ces 11 €, moins de 1 € aura servi à vous éclairer, le reste est parti sous forme de chaleur !

A terme et peut-être dès 2012 (loi Grenelle en préparation), ces ampoules à incandescence seront interdites à la vente. Elles sont généralement remplacées par des ampoules fluorescentes dites "ampoules à économie d'énergie". Pour faire simple, celles-ci fonctionnent comme un tube néon, mais avec la taille d'une ampoule classique via un concentré d'électronique à l'intérieur.

Ces ampoules fluorescentes corrigent les 2 gros défauts des ampoules à incandescence :

  • leur durée de vie est d'au moins 5 000 heures, soit 5 fois plus que les ampoules classiques à incandescence
  • leur rendement est d'environ 50%, soit au moins 5 fois plus que les ampoules classiques à incandescence. Soit une consommation de 20 W pour un éclairage équivalent à 100 W pour une ampoule classique

Sur 1000 heures de fonctionnement, la consommation électrique totale d'une ampoule fluorescente sera de 20 x 0,1106 € = 2,21 euros soit une économie d'argent de plus de 8 euros par rapport à une ampoule classique. De quoi rembourser assez rapidement le surcoût d'une ampoule à économie d'énergie de qualité.

Mais on commence à trouver dans les magasins un type d'ampoule qui pourrait être encore plus intéressante : les ampoules à LEDs ou DELs dites à très basse consommation d'énergie. DEL = Diode Electro-Luminescente, LED étant l'abréviation anglaise. Ce sont ces petites loupiottes qu'on utilisait en Travaux Pratiques au collège ... en version améliorée et plus performante.

Une ampoule à LEDs est constituée de plusieurs LEDs, 21 précisément pour l'ampoule que nous avons achetée : marque XanLite, garantie 3 ans, au tarif de 7,30 euros chez Leroy Merlin. Voici les performances affichées par cette ampoule à LEDs :

  • une durée de vie de 50 000 heures, soit 10 fois plus qu'une ampoule fluorescente et 50 fois mieux qu'une ampoule classique à incandescence.
  • une consommation électrique de seulement ... 1,4 W !!!

Sur 1000 heures de fonctionnement, la consommation électrique totale d'une ampoule à LEDs sera de 1,4 x 0,1106 € = 0,15 euros ce qui commence à être négligeable et sans rapport avec la consommation électrique des ampoules précédentes. De vraies économies à réaliser à l'échelle de la maison.

Alors les ampoules à LEDs sont-elles alors LA SOLUTION pour s'éclairer ? Pas complètement, car les modèles actuels ont quelques inconvénients :

  • pour cette puissance, la lumière rendue est un peu faible pour certaines pièces de la maison
  • et l'angle d'éclairage n'est que de 30°, un peu comme un spot, la lumière ne se propagera donc pas dans toute la pièce.

Mais l'ampoule à LEDs est sans doute une solution d'avenir.

Si vous aussi vous avez déjà testé une ampoule à LEDs, laissez un commentaire sur vos impressions en mentionnant si possible la marque et les caractéristiques de votre ampoule.

samedi 27 septembre 2008

Comparateurs de systèmes de chauffage et simulateurs de la consommation énergétique d'une maison

Le chauffage constitue de plus en plus un budget conséquent et réduit ainsi notre pouvoir d'achat. La flambée du prix du pétrole et du gaz a conduit à doubler la facture de chauffage des ménages en quelques années seulement.

De plus en plus de gens, et on en fait parti, se demandent donc comment réduire leurs frais de chauffage. D'où les questions :

  • quelle est la performance thermique de ma maison ?
  • comment améliorer la situation et tendre vers une maison basse consommation voire une maison passive ?
  • quels travaux d'isolation prévoir dans sa maison pour réduire sa facture de chauffage ?
  • ne faudrait-il pas changer de système de chauffage ? Existe un comparatif chauffage pour choisir le meilleur système de chauffage ?



Nous allons essayer de répondre à ces différentes question sur ce blog. Pour commencer, nous allons lister ci-dessous des outils bien pratiques pour estimer les dépenses de chauffage d'une maison, voir l'impact et les gains possibles via des travaux d'isolation sur la maison, connaître les économies réalisables en changeant de système de chauffage.

econometre.jpg- l'économètre du site DAIKIN : il nous semble assez complet et simple pour le paramétrage des caractéristiques de sa maison. Les estimations de chauffage pour notre maison actuelle sont réalistes. Au niveau des conclusions, vu que Daikin vend des pompes à chaleur, le système montre surtout l'avantage ... des pompes à chaleur. Point positif, il est quand même mentionné (en petit hélas) qu'il est préférable dans notre cas d'isoler convenablement la maison avant de changer de système de chauffage.

promodul.jpg- le simulateur de Promodul : outil bien conçu, avec une interface graphique plutôt réussie (parfois quelques bugs), intuitif d'utilisation et très complet. Tellement complet qu'il vaut mieux avoir un petit peu de temps devant soi pour utiliser pleinement cet outil. Pour résumer, l'outil vous permet tout d'abord de dresser la photographie énergétique de votre maison (consommation énergétique en kWhep/m².an, émissions de CO2 et le coût annuel en énergie). Le simulateur vous propose ensuite de tester les gains énergétiques possibles sur votre maison via différents travaux d'isolation. Les possibilités d'isolation sont bien détaillées, vous voyez directement les économies que vous pouvez réaliser et cerise sur le gâteau ... le système vous donne une estimation des coûts des travaux d'isolation (fenêtres, toiture, murs extérieurs, équipements, ...).

Essayez ces outils et dites nous ce que vous en pensez ?

samedi 29 mars 2008

Lutter contre une invasion de fourmis à l'intérieur de la maison

Aujourd'hui, 1er jour ensoleillé du printemps. Mais avant même d'ouvrir les volets pour en profiter, un constat particulier dans la cuisine : la table est envahie de fourmis (une cinquantaine). En regardant de plus près, une file indienne de fourmis passait le long d'un mur du couloir, depuis la porte d'entrée jusqu'à la cuisine pour ensuite monter au niveau d'une patte de la table et se diriger vers la corbeille à fruit.

Soit une distance d'environ 10 mètres parcourue par les fourmis à l'intérieur de la maison !

Premier réflexe de ma compagne "on va aspirer les fourmis". Non, non et non. Ce ne serait pas une bonne idée. Même en jetant le sac d'aspirateur juste après, les fourmis resteraient dans le tuyau, ce qui est le meilleur moyen pour les répandre dans toute la maison par la suite.

La meilleure solution pour se débarrasser des fourmis qui sont déjà à l'intérieur de la maison, est d'écraser les fourmis avec méthode. Avec méthode pour éviter qu'elles se donnent le signal d'alerte qui les ferait partir dans tous les sens et se cacher n'importe où. D'où la nécessité de les supprimer à 1 ou 2 endroits de leur passage au fur et à mesure qu'elles viennent et s'en vont. Mais cela peut effectivement être long...

Ensuite, pour éviter que les fourmis reviennent à l'intérieur de la maison, la première idée est d'effacer leur chemin qu'elles reconnaissent via le dépôt de quelques sécrétions. Premier essai avec un produit lave-vitre qui sent fort : ce n'est pas suffisant puisqu'une fois que ce produit sèche et se volatilise (au bout d'une heure), les fourmis retrouvent leur chemin.

Concernant les fourmis et le fonctionnement d'une fourmilière, il faut savoir que certaines fourmis sont des exploratrices : ce sont elles qui partent partout à le recherche de nouvelles sources de nourriture. Lorsqu'elles trouvent de quoi se nourrir, elles retournent à la fourmilière en laissant sur leur passage quelques sécrétions. Les ouvrières de la colonie n'ont alors plus qu'à suivre "les panneaux" pour aller récupérer la nourriture.

Ce qu'il faut retenir de cela, c'est qu'il ne faut jamais laisser 1 ou 2 fourmis visiter sa maison (il faut malheureusement les tuer et non les remettre dehors car les exploratrices savent retrouver leur chemin). On se dit qu'une fourmi ce n'est pas grave mais il y a de grandes chances que ce soit une exploratrice qui annonce une prochaine invasion de plusieurs dizaines ou centaines de fourmis. Et c'est effectivement ce qui est arrivé chez nous, ma compagne m'a dit (après l'invasion...) qu'elle avait vu il y a moins de deux jours quelques fourmis qu'elle avait laissées tranquilles.

Pour éviter que des colonies reviennent chez nous et avant d'utiliser des produits chimiques, nous allons tester les différentes solutions écologiques pour lutter contre ces fourmis. D'après nos recherches, le marc de café aurait une action répulsive sur les fourmis, voire serait un poison pour les fourmis. Je viens donc de me préparer un petit café et j'ai déposé une cuillère à café de marc à chaque coin de la porte d'entrée ainsi que sur leur parcours habituel à l'intérieur de la maison.

Je vous tiens au courant des résultats rapidement...

Voilà notre retour d'expérience :

  • au bout d'une heure, plus aucune fourmis ne rentrait dans la maison
  • le soir même, on a revu quelques fourmis. On a alors rajouté du jus de citron frais dans les coins des portes.
  • depuis, plus aucune fourmis chez nous. Du marc de café + du citron, c'est la solution contre les fourmis !

En 2009, nous avons subi de nouvelles attaques de fourmis dans la maison. Le marc de café (à renouveler de temps en temps) et le citron ont été suffisants la plupart des fois. Sauf un jour orageux où cela n'a pas suffi à éloigner les fourmis. Après recherches, nous avons opté pour un produit du commerce mais "biologique" contre les fourmis. C'est l'insecticide d'origine biologique Naturen de chez Fertiligène : il agit grâce à une bactérie, la Saccharopolyspora spinosa, actif à faible dose contre les fourmis. Et bien c'est radical, quelques grains dispersés autour de la porte d'entrée et depuis plus aucune fourmis à l'intérieur de la maison !!! Prix : 6,35 € chez Leroy Merlin la boîte de 250 g.

vendredi 28 mars 2008

Comment réparer une machine SENSEO qui clignote ?

Hier, nous avons eu une panne sur une machine à café SENSEO : le voyant de la SENSEO clignote sans arrêt comme s'il n'y avait pas assez d'eau dans le réservoir et ceci même avec le réservoir plein d'eau. Du coup la machine Senséo se bloque, ne marche plus et ne fait donc pas de café.

C'est comme si la machine à café ne voyait pas qu'on avait mis de l'eau dans le réservoir. Eh bien après recherche, le problème était bien là. Le réservoir comporte en effet à l'intérieur un aimant qui monte et qui descend en fonction du niveau de l'eau. Voici l'aimant en position basse et haute pour exemple (à l'extérieur du réservoir pour la photo, sinon le tout est placé à l'intérieur).
L'aimant Senséo en position basse : L'aimant Senseo en position basse
L'aimant Senséo en position haute : L'aimant Senséo en position haute Cet aimant est détecté par la machine à travers le plastique du réservoir et le plastique du corps de la cafetière Senséo.
Et en effet, cet aimant n'était plus dans la bonne position dans le réservoir. Pour réparer la machine, il suffit alors :

  • de sortir du réservoir l'aimant et la pièce plastique qui lui sert de guide


L'aimant, son support plastique et le réservoir de la SENSEO : L'aimant, son support plastique et le réservoir de la SENSEO

  • de replacer l'aimant dans la pièce plastique dans le bon sens (celui ou l'aimant coulisse le mieux)


Remise de l'aimant dans son support plastique : Remise de l'aimant dans son support plastique
Placement correct de l'aimant dans son support : Placement correct de l'aimant dans son support

  • de reclipser la pièce plastique (comportant l'aimant) au fond du réservoir de la SENSEO, sur le téton en plastique prévu pour cela.


Trou du support plastique permettant de clipser celui-ci au fond du réservoir d'eau : Trou du support plastique pour le clipser au fond du réservoir
Et la machine SENSEO remarche sans problème depuis cette réparation ! C'est finalement assez simple à réparer une fois qu'on a compris comment cela fonctionne et cela évite de devoir racheter une nouvelle machine à café.

mardi 18 mars 2008

Comparatif entre différents fabricants de fenêtre

Sur la base des recherches techniques que nous avons effectuées, nous avons fait le tour des principaux fabricants de fenêtres de la région (autour de Metz). La plupart des rendez-vous ont duré de 2 à 3 heures pour faire le point sur les différentes fenêtres et leurs performances thermiques et phoniques.
Nos avis n'engagent que nous mais reposent sur des critères techniques et sur des retours d'expérience de personnes de notre entourage.

A noter que les gammes de fenêtre des fabricants et leurs mode de fabrication et de pose évoluent avec le temps. Un fabricant pourra offrir un produit performant demain alors qu'aujourd'hui ce n'est pas le cas. De même, certains fabricants passaient auparavant par la sous-traitance pour la pose de leurs fenêtres mais sont revenues à une pose par leur propre équipe pour une meilleure maîtrise des choses. Le niveau de qualité peut alors changer. Ce qui est indiqué ci-dessous est ainsi valable pour 2008 (comparatif fait en mars) et serait donc à mettre à jour courant 2009.


* FERMOBA : => nous avons très vite écarté ce fabricant de fenêtre car nous avons eu plusieurs retours négatifs sur leur niveau de qualité, nous n'avons reçu que peu d'informations techniques sur leurs fenêtres en passant par leur agence et enfin parce que leur site Internet est très pauvre en descriptions.

* SERPLASTE : => dans le passé, cette entreprise pouvait proposer des fenêtres de bonne qualité (avis favorables autour de nous) mais en ce moment leurs fenêtres sont assez décevantes. Pas de fenêtre avec triple-joint, au maximum 3 chambres d'isolation dans les ouvrants et les dormants pour ne citer que ces 2 aspects. Rajoutons que le discours des deux vendeurs rencontrés étaient "la performance d'une fenêtre passe avant tout par le vitrage, pas par le châssis" ce qui n'est pas très "pro" ! Surtout que s'il y a bien un point souvent commun entre les fabricants, c'est le vitrage (il n'y a que peu de fournisseurs et leurs produits sont similaires). La comparaison entre fabricants de fenêtre va donc reposer sur les autres critères (qualité des profilés, de la quincaillerie, de la pose).

* SOFTWATER : => ils ne fabriquent pas leurs fenêtres mais sont revendeurs & poseurs de fenêtres Pierret System. SoftWater propose des fenêtres à 3 joints et 4 chambres d'isolation (pas dans toutes leurs gammes). Le coefficient Uw des fenêtres qu'ils nous ont proposées tourne autour de 1,6 - 1,7 W/m2.K
=> en ce moment (mars-avril 2008), ils proposent du triple vitrage au prix du double vitrage. Cela ne m'a pas séduit car le châssis de leurs fenêtres n'offre pas une isolation thermique suffisante ce qui limite l'effet isolant du triple vitrage. Par ailleurs Soft Water n'a pas beaucoup d'expérience dans le triple vitrage et j'ai donc quelques doutes sur une qualité suffisante du châssis et de la quincaillerie pour résister au sur-poids du triple vitrage.
=> points positifs de Soft Water : leur devis est bien détaillé avec indication claire des coefficients Ug ET Uw et avec des croquis propres des fenêtres avec les bonnes proportions (rapport largeur / hauteur) et le format exact des carreaux dessinés par les futurs croisillons. Autre point fort de Soft Water, ils ont leur propre équipe de pose des fenêtres, y compris avec un vrai maçon et un plâtrier ce qui est rare dans la profession. Ce sont les seuls qui vous garantissent des finitions propres lorsque le remplacement des fenêtres laisse "des trous" (exemple lorsque vous remplacez un vieux caisson en bois par un nouveau, ce dernier sera plus petit ce qui nécessitera un rebouchage par isolant + BA13 + plâtre par exemple)
=> c'est peut-être lié à la qualité de la pose, mais Soft Water fut bien plus cher que Goetz ou Weigerding. Pour le lot des 9 fenêtres (cf. dimensions et caractéristiques ICI), leur prix public était de 13 757 €, le prix proposé était de 11 890 € (dont triple-vitrage offert) et le prix négocié était de 10 390 € avec payement en 10 fois sans frais (dont 900 € pour les finitions que les autres fabricants ne proposent pas).

* GOETZ : => ce fabricant a plutôt une bonne réputation dans la région. Leurs fenêtres des gammes Contour et Kietis (marque VEKA) ne présentent que 2 joints, je ne m'attarderai donc pas sur celles-ci. Goetz propose par contre en "haut de gamme" les fenêtres FUTURA 80 qui présentent 3 joints et des profilés de 80 mm avec 6 chambres d'isolation. Ce sont les profilés d'Aluplast (les mêmes que ceux qu'on trouve chez Weigerding).
=> Goetz est un vrai fabricant avec des machines automatisées, j'ai même pu visiter leur atelier à Bouzonville. Les ferrures sont de la marque SIEGIENA (du groupe FERCO) avec traitement titane (et non bi-chromaté), c'est reconnu pour être de la bonne qualité. Pour résumer, avec la gamme Futura 80, Goetz propose des profils performants, des vitrages adaptés, une isolation des caissons de volet si on le souhaite, des quincailleries de bonne qualité, une pose des fenêtres avec leur propre équipe, le tout à un prix correct et sans fausse-promo.
=> le prix public était de 8 744 €, le prix pour paiement comptant était de 8568 €.


* WEIGERDING :
=> leurs fenêtres sont fabriquées dans leur usine en Allemagne, sur des lignes entièrement automatisées. Ils ont leurs propres équipes de pose ou du moins sous leur entière responsabilité (ce n'était pas le cas dans le passé).
=> côté performances techniques, je n'ai rien trouvé de mieux sur le marché des fabricants de fenêtres. Toutes les fenêtres Weigerding sont à 3 joints et leur bas de gamme commence avec 5 chambres d'isolation. Je me suis arrêté à leur fenêtre en milieu de gamme qui propose déjà une excellente performance thermique avec 6 chambres d'isolation. Ce sont les profilés Aluplast d'une épaisseur de 80 mm. Les dormants et ouvrants possèdent un renfort intégral en acier traité (sauf dans les angles, ce n'est pas possible pour des questions de dilatation et de soudure). Jusque là, c'est les mêmes caractéristiques que les fenêtres haut de gamme de chez Goetz.
=> mais il faut y rajouter des joints en nitrile avec mémoire de forme (indéformable et plus longue durée de vie, pour conserver plus longtemps les performances initiales de la fenêtre), des quincaillerie de la marque WINK HAUS (excellente qualité) sur tout le tour des 2 ouvrants et le vitrage collé (et non calé comme c'est fait classiquement par ailleurs) ce qui apporte un gain supplémentaire en isolation thermique (pas de pont thermique) et en isolation phonique (la colle amortit les vibrations du vitrage). Leur technologie du vitrage collé s'appelle Klebetechnik.
=> Rajoutons qu'il n'y a aucune pièce en plastique au niveau des quincaillerie, y compris au niveau des paumelles (pas de problème de casse ou de jaunissement comme on le voit souvent sur les fenêtres de quelques années, le PVC de la fenêtre étant traité anti-UV mais pas les autres petites pièces en plastique). Les quincailleries sont toutes vissées dans les renforts en acier des profilés, les réglages se font en hauteur-largeur-profondeur sur les 2 ouvrants et à la main (sans outil), le système de fermeture est multipoints sur les 2 ouvrants avec renvoi d'angle de sécurité doté de 2 points de fermeture à tête champignon. La poignée présente un dispositif de blocage qui empêche qu'on puisse ouvrir la fenêtre de l'extérieur (avec un tournevis par exemple). Weigerding est le seul fabricant de fenêtre que j'ai trouvé qui propose de base une garantie de 5 ans sur les quincailleries, pièces très importantes pour le bon fonctionnement d'une fenêtre.
=> la seule chose que je n'ai pas pu obtenir, c'est une isolation renforcée des caissons de volets (avec goudron ou plaque de plomb). D'après le vendeur ce ne sera pas nécessaire. Je verrai bien, au besoin je le ferai moi-même, cela ne change rien sur la fenêtre ni sur le format ou le mécanisme du caisson.
=> en terme de performances, le coefficient Uw (fenêtre global et pas que vitrage) atteint 1,3 W/m2.K et même 1,2 W/m2.K grâce au vitrage collé !
=> côté tarif, leurs prix sont assez intéressants. Prix public : 10 800 €, prix proposé : 9100 €, prix négocié : 8400 € TTC (vitrage collé offert).

Pour plus d'infos pour bien choisir une fenêtre, voici la liste de nos articles consacrés à l'achat ou au changement de fenêtres, c'est ici.

Pour des avis et conseils sur d'autres fabricants de fenêtres, nous vous recommandons de parcourir les différents commentaires associés à cet article.

samedi 8 mars 2008

Eviter les arnaques sur les fenêtres

La vente de fenêtres peut être très lucrative, au point que certains vendeurs mettent en place de véritables stratégies pour "forcer" la vente et "gonfler" les prix et ainsi gagner beaucoup d'argent au détriment du client. D'où la question : comment éviter les arnaques sur les fenêtres ?

La règle de base, c'est d'éviter et même de fuir les sociétés qui font du démarchage à domicile dans le domaine des fenêtres, c'est-à-dire celles qui viennent chez vous sans (ou avant) que vous le souhaitiez. Certaines sociétés sont spécialistes de ce type de démarchage pour vendre des fenêtres, avec abus.

Soyez très très prudents avec tous les vendeurs de fenêtres qui pourraient adopter tout ou partie de ce type de stratégie de vente. Acheter des bonbons au miel au double du prix normal, ce n'est finalement pas bien grave ; quand ça vous arrive sur des fenêtres et que la pose et le service après vente laissent en plus à désirer, c'est très dommageable !

Explications sur les labels et normes pour les fenêtres

Chaque vendeur ou fabricant de menuiserie va forcément vous indiquer que sa fenêtre est meilleure que celles des concurrents, quelle sera plus performante, qu'elle a un truc en plus ou que le truc en plus des concurrents est inutile. Avec une telle fenêtre vous n'aurez plus aucun problème de bruit et que vous ferez d'importantes économies de chauffage.

Comment s'en sortir et comment comparer les fenêtres entre elles, cerner leurs différences ? Pour comparer des performances de fenêtres, il faut être attentif aux 2 point suivants :

  • les données techniques chiffrées via les labels et certifications reconnus dans la profession (point détaillé ci-dessous)
  • la qualité des composants de la fenêtre (point expliqué sur le billet "xxx")

Quand on parle de performance d'une fenêtre, il convient de distinguer l'isolation thermique, l'isolation phonique (ou acoustique) et la résistance aux effractions. Pour plus détails sur ces points, vous pouvez lire les billets correspondants : "aaa", "bbb" et "ccc". A ce stade, gardons juste à l'esprit que les qualités du vitrage, du châssis et de la fenêtre au global ne doivent pas être confondues entre elles pour bien comparer des choses comparables.

* Marquage CEKAL :
=> c'est une certification française sur la qualité du vitrage (et non de toute la fenêtre). Les caractéristiques vérifiées sont la tenue au vieillissement climatique, la classe acoustique et la classe thermique. Le certification apporte aussi une garantie sur l'aptitude à l'emploi des constituants, sur les tolérances dimensionnelles et sur le bon remplissage du gaz.
=> le label CEKAL se retrouve imprimée ou marquée au niveau de l'intercalaire du double-vitrage (entre les 2 lames de verre) et est codifié de la façon suivante :

Fab - S1 08 - CEKAL 123 - E V R - AR3 - TR4 avec dans l'ordre

Fab = nom du fabricant ou marque commerciale, S1 08 = semestre et année de fabrication, CEKAL 123 = nom du label et numéro du centre de certification, E V R (en option) = E pour résistance à l'ensoleillement, V pour vitrage extérieur collé, R pour rénovation, AR = classe acoustique de 1 à 6, TR = classe thermique de 1 à 10.

Et voici le détail sur les classes acoustiques AR du vitrage : AR CEKAL

Et voici le détail sur les classes thermiques TR du vitrage : TR CEKAL

* Certification NF CSTBat :
=> Cette certification CSTBat garantit que la fenêtre est conçue et fabriquée conformément aux Avis Techniques du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment.
A suivre...

- page 1 de 2