Conseils pour rénover sa maison (isolation, travaux, énergie, déco)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 1 mars 2017

Liste des articles "bon à savoir"

Voici les différents articles de notre blog concernant la thématique "bon à savoir" et autres astuces :

vendredi 30 septembre 2011

Entretenir son installation électrique grâce au contrôleur d’installation électrique et au multimètre digital

Par les temps qui courent qui n’est pas preneur de conseils pour entretenir à moindre coût son installation électrique. Bricoleur dans l’âme, cette idée vous trotte dans la tête, mais vous êtes freinés par la question de la sécurité. Sachez qu’il existe deux outils indispensables pour la réalisation de ces tâches : le contrôleur d'installation électrique et le multimètre digital.

Une chose est sûre, rien ne remplacera le travail d’un professionnel. Mais il est toutefois possible de dégrossir le travail avant de faire appel à lui, sous réserve de prendre les précautions d’usage pour sa sécurité. C’est dans ce sens que l'utilisation d'un contrôleur d'installation électrique est utile pour vérifier que tout est en ordre dans son installation. Il s’agit d’un appareil portatif et maniable qui permet d'effectuer des relevés à l’aide d’un cordon de mesure et de détecter, notamment, les hausses de tensions de terre potentiellement dangereuses pour son installation. Une fois les problèmes identifiés, il est recommandé de faire appel à un électricien pour intervenir sur l’installation. Ce diagnostic préalable permet d'économiser en main d’œuvre et de n'appeler le professionnel qu'en cas de nécessité.

Le multimètre digital (ou multimètre numérique) est un indispensable dans la trousse à outils du bricoleur. Il en existe de nombreux modèles avec des fonctionnalités toujours plus étendues : afficheur détachable, affichage du graphique des données… C’est pourquoi, pour acquérir l'appareil le plus adapté à ses besoins, il est conseillé de consulter les tableaux comparatifs des fabricants ou de demander conseil dans son magasin d’outillage traditionnel.

lundi 23 février 2009

Trouver les bonnes infos à jour sur le crédit d'impôts !

Les travaux de rénovation d'une maison ouvrent droit à des crédits d'impôts si l'on respecte notamment certains critères de performances. Mais comment s'y retrouver quand les conditions d'attribution du crédit d'impôt sont variables suivant la date d'acquisition de la maison et sa date de construction ?

economie01.jpg

Et comment être sûr que les informations sur ce crédit d'impôt sont toujours valables vu les réformes du gouvernement et les suites du Grenelle de l'environnement sur la rénovation thermique des bâtiments ?

Voici donc un LE lien à consulter pour tout savoir sur le crédit d'impôt de façon fiable : explications officielles sur le crédit d'impôt prenant en compte les dernières dispositions fiscales (dont celles de la loi de finances 2009 sur les économies d'énergie)

mardi 4 novembre 2008

Comment dévisser une douille à vis qui bloque ?

Une douille à vis se compose généralement de 3 éléments (cf. photo ci-dessous) : le cœur de la douille (en noir) qui comporte les connexions, le fourreau (à gauche) et le culot (à droite).

PHOTO

Une fois en place, une douille à vis peut devenir récalcitrante pour être démonter. Le démontage d'une douille à vis est difficile et pose effectivement souvent problème au bricoleur non initié.

Le blocage de la douille à vis est lié à un petit ergot, un cran en plastique qui se trouve au niveau du cœur de la douille et qui empêche de dévisser les différentes parties de la douille à vis.

PHOTO

Ce cran en plastique vient se bloquer dans les rainures du fourreau de la douille et empêche tout démontage.

La solution pour dévisser les différentes parties d'une douille à vis, c'est tout d'abord de ne pas forcer, et de simplement appuyer avec un doigt (ou un outil fin non coupant) sur le cran en plastique tout en dévissant. Il est nécessaire d'appuyer sur le cran en plastique à chaque passage d'une rainure du fourreau (soit 1 à 5 fois en général).

Si ce conseil pour démonter une douille à vis vous a été utile, laissez un petit commentaire !

samedi 4 octobre 2008

On a testé : l'ampoule à LEDS très basse consommation

Vous connaissez les ampoules à incandescence, ce sont les ampoules classiques avec un filament qui émet de la lumière. Elles sont très peu cher à l'achat mais ont 2 gros inconvénients que sont :

  • une durée de vie limité, à peine 1000 heures en moyenne avant de claquer
  • mais surtout un très mauvais rendement électrique, 90 à 95% de l'électricité qu'elle consomme étant dissipée sous forme de chaleur, c'est pour cela qu'une telle ampoule allumée est très très chaude ; on paye donc beaucoup d'électricité pour rien.

Faisons le calcul sur les 1000 heures de fonctionnement pour une ampoule de 100 Wh. La consommation électrique totale sera de 100 kWh, soit 100 x 0,1106 € = 11,06 euros, en considérant le prix actuel du kWh TTC d'EDF soit 0,1106 €/kWh, tarif de base le plus courant.
Une seule ampoule à incandescence qui fonctionne environ 3 heures par jour ne durera qu'une seule année et vous coûtera 11 euros d'électricité sur l'année. Sur ces 11 €, moins de 1 € aura servi à vous éclairer, le reste est parti sous forme de chaleur !

A terme et peut-être dès 2012 (loi Grenelle en préparation), ces ampoules à incandescence seront interdites à la vente. Elles sont généralement remplacées par des ampoules fluorescentes dites "ampoules à économie d'énergie". Pour faire simple, celles-ci fonctionnent comme un tube néon, mais avec la taille d'une ampoule classique via un concentré d'électronique à l'intérieur.

Ces ampoules fluorescentes corrigent les 2 gros défauts des ampoules à incandescence :

  • leur durée de vie est d'au moins 5 000 heures, soit 5 fois plus que les ampoules classiques à incandescence
  • leur rendement est d'environ 50%, soit au moins 5 fois plus que les ampoules classiques à incandescence. Soit une consommation de 20 W pour un éclairage équivalent à 100 W pour une ampoule classique

Sur 1000 heures de fonctionnement, la consommation électrique totale d'une ampoule fluorescente sera de 20 x 0,1106 € = 2,21 euros soit une économie d'argent de plus de 8 euros par rapport à une ampoule classique. De quoi rembourser assez rapidement le surcoût d'une ampoule à économie d'énergie de qualité.

Mais on commence à trouver dans les magasins un type d'ampoule qui pourrait être encore plus intéressante : les ampoules à LEDs ou DELs dites à très basse consommation d'énergie. DEL = Diode Electro-Luminescente, LED étant l'abréviation anglaise. Ce sont ces petites loupiottes qu'on utilisait en Travaux Pratiques au collège ... en version améliorée et plus performante.

Une ampoule à LEDs est constituée de plusieurs LEDs, 21 précisément pour l'ampoule que nous avons achetée : marque XanLite, garantie 3 ans, au tarif de 7,30 euros chez Leroy Merlin. Voici les performances affichées par cette ampoule à LEDs :

  • une durée de vie de 50 000 heures, soit 10 fois plus qu'une ampoule fluorescente et 50 fois mieux qu'une ampoule classique à incandescence.
  • une consommation électrique de seulement ... 1,4 W !!!

Sur 1000 heures de fonctionnement, la consommation électrique totale d'une ampoule à LEDs sera de 1,4 x 0,1106 € = 0,15 euros ce qui commence à être négligeable et sans rapport avec la consommation électrique des ampoules précédentes. De vraies économies à réaliser à l'échelle de la maison.

Alors les ampoules à LEDs sont-elles alors LA SOLUTION pour s'éclairer ? Pas complètement, car les modèles actuels ont quelques inconvénients :

  • pour cette puissance, la lumière rendue est un peu faible pour certaines pièces de la maison
  • et l'angle d'éclairage n'est que de 30°, un peu comme un spot, la lumière ne se propagera donc pas dans toute la pièce.

Mais l'ampoule à LEDs est sans doute une solution d'avenir.

Si vous aussi vous avez déjà testé une ampoule à LEDs, laissez un commentaire sur vos impressions en mentionnant si possible la marque et les caractéristiques de votre ampoule.

samedi 29 mars 2008

Lutter contre une invasion de fourmis à l'intérieur de la maison

Aujourd'hui, 1er jour ensoleillé du printemps. Mais avant même d'ouvrir les volets pour en profiter, un constat particulier dans la cuisine : la table est envahie de fourmis (une cinquantaine). En regardant de plus près, une file indienne de fourmis passait le long d'un mur du couloir, depuis la porte d'entrée jusqu'à la cuisine pour ensuite monter au niveau d'une patte de la table et se diriger vers la corbeille à fruit.

Soit une distance d'environ 10 mètres parcourue par les fourmis à l'intérieur de la maison !

Premier réflexe de ma compagne "on va aspirer les fourmis". Non, non et non. Ce ne serait pas une bonne idée. Même en jetant le sac d'aspirateur juste après, les fourmis resteraient dans le tuyau, ce qui est le meilleur moyen pour les répandre dans toute la maison par la suite.

La meilleure solution pour se débarrasser des fourmis qui sont déjà à l'intérieur de la maison, est d'écraser les fourmis avec méthode. Avec méthode pour éviter qu'elles se donnent le signal d'alerte qui les ferait partir dans tous les sens et se cacher n'importe où. D'où la nécessité de les supprimer à 1 ou 2 endroits de leur passage au fur et à mesure qu'elles viennent et s'en vont. Mais cela peut effectivement être long...

Ensuite, pour éviter que les fourmis reviennent à l'intérieur de la maison, la première idée est d'effacer leur chemin qu'elles reconnaissent via le dépôt de quelques sécrétions. Premier essai avec un produit lave-vitre qui sent fort : ce n'est pas suffisant puisqu'une fois que ce produit sèche et se volatilise (au bout d'une heure), les fourmis retrouvent leur chemin.

Concernant les fourmis et le fonctionnement d'une fourmilière, il faut savoir que certaines fourmis sont des exploratrices : ce sont elles qui partent partout à le recherche de nouvelles sources de nourriture. Lorsqu'elles trouvent de quoi se nourrir, elles retournent à la fourmilière en laissant sur leur passage quelques sécrétions. Les ouvrières de la colonie n'ont alors plus qu'à suivre "les panneaux" pour aller récupérer la nourriture.

Ce qu'il faut retenir de cela, c'est qu'il ne faut jamais laisser 1 ou 2 fourmis visiter sa maison (il faut malheureusement les tuer et non les remettre dehors car les exploratrices savent retrouver leur chemin). On se dit qu'une fourmi ce n'est pas grave mais il y a de grandes chances que ce soit une exploratrice qui annonce une prochaine invasion de plusieurs dizaines ou centaines de fourmis. Et c'est effectivement ce qui est arrivé chez nous, ma compagne m'a dit (après l'invasion...) qu'elle avait vu il y a moins de deux jours quelques fourmis qu'elle avait laissées tranquilles.

Pour éviter que des colonies reviennent chez nous et avant d'utiliser des produits chimiques, nous allons tester les différentes solutions écologiques pour lutter contre ces fourmis. D'après nos recherches, le marc de café aurait une action répulsive sur les fourmis, voire serait un poison pour les fourmis. Je viens donc de me préparer un petit café et j'ai déposé une cuillère à café de marc à chaque coin de la porte d'entrée ainsi que sur leur parcours habituel à l'intérieur de la maison.

Je vous tiens au courant des résultats rapidement...

Voilà notre retour d'expérience :

  • au bout d'une heure, plus aucune fourmis ne rentrait dans la maison
  • le soir même, on a revu quelques fourmis. On a alors rajouté du jus de citron frais dans les coins des portes.
  • depuis, plus aucune fourmis chez nous. Du marc de café + du citron, c'est la solution contre les fourmis !

En 2009, nous avons subi de nouvelles attaques de fourmis dans la maison. Le marc de café (à renouveler de temps en temps) et le citron ont été suffisants la plupart des fois. Sauf un jour orageux où cela n'a pas suffi à éloigner les fourmis. Après recherches, nous avons opté pour un produit du commerce mais "biologique" contre les fourmis. C'est l'insecticide d'origine biologique Naturen de chez Fertiligène : il agit grâce à une bactérie, la Saccharopolyspora spinosa, actif à faible dose contre les fourmis. Et bien c'est radical, quelques grains dispersés autour de la porte d'entrée et depuis plus aucune fourmis à l'intérieur de la maison !!! Prix : 6,35 € chez Leroy Merlin la boîte de 250 g.

vendredi 28 mars 2008

Comment réparer une machine SENSEO qui clignote ?

Hier, nous avons eu une panne sur une machine à café SENSEO : le voyant de la SENSEO clignote sans arrêt comme s'il n'y avait pas assez d'eau dans le réservoir et ceci même avec le réservoir plein d'eau. Du coup la machine Senséo se bloque, ne marche plus et ne fait donc pas de café.

C'est comme si la machine à café ne voyait pas qu'on avait mis de l'eau dans le réservoir. Eh bien après recherche, le problème était bien là. Le réservoir comporte en effet à l'intérieur un aimant qui monte et qui descend en fonction du niveau de l'eau. Voici l'aimant en position basse et haute pour exemple (à l'extérieur du réservoir pour la photo, sinon le tout est placé à l'intérieur).
L'aimant Senséo en position basse : L'aimant Senseo en position basse
L'aimant Senséo en position haute : L'aimant Senséo en position haute Cet aimant est détecté par la machine à travers le plastique du réservoir et le plastique du corps de la cafetière Senséo.
Et en effet, cet aimant n'était plus dans la bonne position dans le réservoir. Pour réparer la machine, il suffit alors :

  • de sortir du réservoir l'aimant et la pièce plastique qui lui sert de guide


L'aimant, son support plastique et le réservoir de la SENSEO : L'aimant, son support plastique et le réservoir de la SENSEO

  • de replacer l'aimant dans la pièce plastique dans le bon sens (celui ou l'aimant coulisse le mieux)


Remise de l'aimant dans son support plastique : Remise de l'aimant dans son support plastique
Placement correct de l'aimant dans son support : Placement correct de l'aimant dans son support

  • de reclipser la pièce plastique (comportant l'aimant) au fond du réservoir de la SENSEO, sur le téton en plastique prévu pour cela.


Trou du support plastique permettant de clipser celui-ci au fond du réservoir d'eau : Trou du support plastique pour le clipser au fond du réservoir
Et la machine SENSEO remarche sans problème depuis cette réparation ! C'est finalement assez simple à réparer une fois qu'on a compris comment cela fonctionne et cela évite de devoir racheter une nouvelle machine à café.