Savez-vous que l'on retrouve des codes d'identification sur la plupart des fenêtres et que ceux-ci permettent d'en savoir plus : date d'installation, performance thermique, résistance à l'eau, à l'air et au vent, etc.

Un autre billet explique les performances thermiques et acoustiques que l'on peut attendre d'une nouvelle fenêtre et montre qu'il peut y avoir beaucoup de différence entre 2 fenêtres double-vitrage.
D'où les questions préalables : mes fenêtres actuelles sont-elles ou non performantes ? Elles sont plus ou moins récentes, est-ce utile ou non de changer de fenêtre ?

Voici donc les éléments permettant de mieux connaitre vos fenêtres (ou celles d'un bien que vous souhaitez louer ou acheter).

  • j'ai des fenêtres en bois de plus de trente ans avec un simple vitrage très fin :

=> vous ne retrouverez aucune information technique au niveau des fenêtres
=> le coefficient d'isolation des vitrages est > 6 W/m² K (ce qui correspond à une très mauvaise isolation) et est d'autant plus grand que les jointures sont mauvaises (plus le coefficient est petit et meilleur c'est)

  • j'ai des fenêtres de 15 ou 20 ans avec un simple vitrage :

=> vous ne retrouverez que rarement une information technique au niveau des fenêtres
=> le coefficient d'isolation des vitrages est voisin de 6 W/m² K

  • mes fenêtres sont plus récentes et sont en double-vitrage :

=> vous retrouverez normalement des informations techniques au niveau des fenêtres, cf. détails ci-dessous.
=> à défaut d'information technique, on considère qu'un double-vitrage basique (air sec à l'intérieur, sans traitement particulier) présente un coefficient d'isolation de 3 W/m² K

A quel endroit de la fenêtre retrouve t-on les informations techniques ?

  • les informations relatives aux performances du vitrage sont généralement inscrites au niveau de l'intercalaire, c'est à dire sur le pourtour intérieur, entre les 2 épaisseurs de vitre.

Label CEKAL fenêtre Ci-dessus un exemple pris en photo (pas facile de prendre une photo au cœur d'un double-vitrage...)

  • les informations relatives aux performances de la fenêtre sont généralement inscrites au niveau du châssis : ouvrez en grand vos fenêtres et inspectez sur tout le tour intérieur des dormants pour repérer les inscriptions.

Identification fenêtre Ci-dessus un exemple pris en photo, au niveau du châssis d'une fenêtre PVC.

Comment décrypter ces informations qui constituent le marquage de la fenêtre ?
Reprenons la 1ère photo :
=> "Caloriver" : correspond à la marque de fabrication (nom commercial du vitrage ou du fabricant)
=> 02 S1 : signifie que le vitrage a été fabriqué au 1er semestre (S1) en 2002 (02). Cette date peut prendre différente forme (uniquement l'année par exemple). Les vitrages étant réalisés sur-mesure dans la plupart des cas, la date de fabrication est proche de la date d'installation.
=> CEKAL : c'est le nom du label de certification de la fenêtre
=> 025 : c'est le centre de production de la certification
=> AR1 : niveau d'isolation acoustique (de AR1 à AR6, le niveau de performant étant croissant)
=> vous pouvez aussi y trouver les lettres E, V ou R : cela correspond à des propriétés supplémentaires, E = résistant à l'ensoleillement, V = vitrage extérieur collé et R = rénovation. => vous pouvez aussi y trouver l'inscription TR1 à TR10 : cela correspond à la performance thermique du vitrage (TR10 étant la plus haute performance)

Reprenons la 2ème photo :
=> 117-69 : numéro d'usine et numéro d'homologation
=> NF : Nouvelles Frontières ... mais non, Norme Française bien-sûr !
=> A*3 E*6B V*B2 : niveau de performance en terme de A = perméabilité à l'air, E = étanchéité à l'eau et V = résistance au vent
=> CSTBat : signifie que les avis techniques du CSTB ont été respectés
=> vous pouvez aussi y retrouver le logo Acotherm avec le sigle AC pour le niveau de performance phonique et Th pour le niveau d'isolation thermique de la fenêtre.

N'hésitez pas à laisser en commentaires les marquages que vous avez pu relever sur vos fenêtres et ce que vous avez pu en déduire.